Nommer une machine

Nommer une machine est toujours un moment difficile, rare sont les entreprises qui possèdent une convention de nommage. Quelques suggestions tirées de mon « expérience ».

Pour les TPE / PME

Lorsque le parc serveur se limite à un nombre restreint de machines, il n’est pas nécessaire d’aller chercher très loin et la convention suivante peut très bien faire l’affaire :

Pour les postes clients :

[Première lettre du prénom][Deux premières lettres du nom de famille]

Pour les serveurs :

SRV-[Quelques lettres désignant le rôle du serveur]-[Un numéro s’incrémentant]

Quelques exemples :

  • Pour un poste client :
    • Soit SDT, VLR, etc.
    • Soit PC-SDT, PC-VLR, etc.
  • Pour un serveur :
    • SRV-AD-01 (contrôleur de domaine primaire)
    • SRV-AD-02 (contrôleur de domaine secondaire)
    • SRV-RDS-01 (bureau à distance)
    • SRV-WEB-01 (serveur web)

Il est parfois pratique de remplacer le numéro par quelques lettres supplémentaires pour différencier, par exemple, deux serveurs web avec des rôles différents (ex: SRV-WEB-ADM, SRV-WEB-PUB).

A éviter surtout : SERVEUR (vu récemment…), WEB et autres noms qui ne permettent pas d’identifier avec certitude s’il s’agit ou non d’un serveur et/ou leurs missions.

Je déconseille également de donner des petits noms type prénoms de femmes, personnages de films, etc. C’est joli mais peu pratique et l’on peut vite s’y perdre.

Pour les autres…

L’important est de pouvoir, rien qu’en regardant un nom d’hôte, connaître :

  • Le client (surtout si SSII)
  • Le rôle de la machine
  • Si nécessaire, sa localisation géographique
  • Si nécessaire, son propriétaire

Prenons deux cas de figures.

Parc interne

Tout d’abord, une société / collectivité, disposant de plusieurs sites géographiques, avec des PC qui ne sont pas attitrés (du moins, pas officiellement) mais qui appartiennent tous à un service (secrétariat, commercial, que sais-je).

Dans le cas de machines Windows, il va falloir composer avec la limite des 15 caractères :

MAIRIE-SEC-PC08 (Mairie, secrétariat, 8ème poste)
MAIRIE-SRV-APP01 (Mairie, serveur applicatif, 1er du nom)

Avec d’autres OS (Linux, Mac), je préfère fonctionner avec des domaines, plus explicites :

pc08.secretariat.mairie.laval.fr (Mairie de Laval, secrétariat, 8ème poste)
app01.mairie.angers.fr (Mairie d’Angers, serveur applicatif, 1er du nom)

SSII

Une SSII hébergeant les serveurs de clients, il est important, y compris sous Windows, que le nom du client soient spécifié. L’emplacement géographique n’est en revanche pas très utile.

Voici une convention qui n’est pas de moi (elle vient d’un gros hébergeur) qui m’a beaucoup plu :

convention

Par projet peut s’entendre beaucoup de choses, ici EXC désigne une infrastructure dédiée à Exchange. Un client travaillant intégralement en bureau déporté peut ainsi avoir un projet « RDS » regroupant des serveurs applicatifs (applications métiers), RDS évidemment, des bases de données, etc.

Pour l’environnement :

  • P  => Production
  • I => Intégration
  • D => Développement

Pour le rôle :

  • A => Applicatif
  • D => Database
  • F => Filer
  • I => Infrastructure (par ex les masters d’installation)
  • M => Mail
  • W => Web

Cette syntaxe a l’avantage de fournir énormément d’informations sans dépasser les 15 caractères fatidiques pour Windows.

Sous Linux, les noms d’hôtes sont en revanche des domaines :

  • mta01.mail.acme.com (MTA n°01, Infra Mail, Société Acme – n’essayez pas, il n’existe pas :))
  • lb02.web.acme.com (LB n°02, Infra Web, Société Acme)

Et vous, quelle est votre convention de nommage ?

2 réflexions sur « Nommer une machine »

  1. Tout d’abord, je tiens à vous remercier d’avoir partagé cet article. Et oui, nommer une machine ne relève pas effectivement d’une tâche facile. C’est tout un processus à mettre en œuvre. Juste une remarque, les noms donnés aux machines sont pour la plupart compliqués …

    J'aime

    1. Les noms peuvent effectivement être compliqués mais il faut critiquer Microsoft qui limite toujours en 2015 les noms à 15 caractères.
      Et tout dépend bien entendu de la taille de l’organisation, pour de petites PME mono-site, la plupart se contenteront de PC-18 ou SRV-FILER-01, plus simples à mémoriser.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s